La liste a été bouclée « dès le printemps et le plus dur a été de choisir car beaucoup voulaient nous rejoindre », assure Pierre Sénéchal qui sera à sa tête. À 55 ans, l’ancien adjoint, débarqué en juin dernier par le maire Robert Mieloch qui lui reprochait officiellement son manque d’implication, croit le temps de l’alternance venu et affirme que la revanche n’est pas le mobile…

 

« C’est une liste contre personne car on ne peut pas bâtir sur l’amertume. Nous voulons réunir toutes les personnes de bonne volonté autour d’une liste apolitique. »

N’empêche, on imagine que les « six années de calvaire » que l’ex-adjoint dit avoir passées aux côtés du maire auront évidemment pesé dans sa décision. C’est d’abord sur les méthodes que le candidat met l’accent. Il est urgent de « rendre la parole aux villageois et d’être à leur écoute, ce qui ne veut pas faire de la démagogie et dire amen à toutes les demandes, mais la démocratie participative sera au cœur de notre démarche ». Répondre aux attentes de la population passe notamment par la création de comités de quartier ou encore d’un conseil des sages pour les Givenchyssois de plus de 75 ans (ils seraient 170 dans la commune).

« Ambitions raisonnées »

Autre volet phare de la liste : « U ne gestion économique saine avec des ambitions raisonnées qui correspondent aux attentes de la population. » Dans le viseur : la médiathèque, une structure « complètement disproportionnée pour laquelle nous n’avons pas été consultés », critique Nathalie Pontasse. La tête de liste s’engage à réaliser un audit financier sur les finances de la commune « dans le premier mois du mandat », dont les conclusions seront rendues publiques et à partir duquel le budget sera bâti. Transparence, c’est le maître mot affiché : « Tout au long du mandat, l’équipe informera et consultera les habitants, sur les projets, avant leurs concrétisations. Si nécessaire, pour les projets majeurs, elle n’hésitera pas à recourir au référendum. »

Et pour le reste, quid du programme, des projets ? Pierre Sénéchal botte en touche pour l’instant de peur d’être « copié ». Patience donc pour les détails. « Ce que veulent les gens, c’est d’abord l’amélioration de leur cadre de vie. Des projets simples mais qui répondent aux attentes réelles des gens. Des trottoirs, une vie agréable à vivre au quotidien… »

L’EHPAD, la Poste...

Non, il n’est pas opposé au projet d’EHPAD, mais veut le faire différemment en examinant précisément les besoins du territoire. Oui, il s’oppose à la disparition de la Poste au profit d’une agence postale communale implantée au sein de la future médiathèque (proposée par le maire sortant) : « D e cela, les habitants ne veulent pas, les maires des communes voisines non plus. Il faut maintenir l’emploi public, et garder la poste telle qu’elle existe aujourd’hui ».

Dans ses rangs, la liste « Agir ensemble pour Givenchy » comporte quatre conseillers municipaux de l’équipe en place et quinze « nouveaux ».

Liste « Agir ensemble pour Givenchy ». Tête de liste : Pierre Sénéchal. Puis par ordre alphabétique : Valentino Allart, Geneviève Bacq, Virginie Barlet, Patrick Becquet, Jérôme Bruyère, Guillaume Delomel, Amélie Duranel, Laurent Fantini, Valérie Genet, Joël Laurent, Isabelle Lefait, Christian Lucas, Sébastien Nuytens, Nathalie Pontasse, Valérie Pruvot, Jackie Tredez, Sabine Vandomme, Guillaume Vega.

Source: http://www.lavoixdunord.fr