C'est une bonne idée d'agrandir la cantine de l'école maternelle Girodet. Avec ses 56 couverts (deux services de 28), la cantine de cette école du centre-ville ne peut satisfaire une demande plutôt située autour de 80 couverts. Ce qui crée un casse-tête pour certaines familles.

 

Mais où placer une salle de restauration plus grande et les locaux de préparation qui vont avec ? Le projet présenté aux élus, en phase déjà trop avancée pour pouvoir en discuter, s'appuie beaucoup sur l'existant, en agrandissant l'ancienne salle de restauration en rez-de chaussée.

 

Mais la cour se retrouve alors diminuée quasiment de moitié. Ce qui complique la surveillance de la récréation : le projet supprimera plus que l’emprise au sol de l’extension en raison des zones masquées.

 

En effet, avec le projet de cantine de la mairie, la cours de récréation ferra à peine 400m2

 

Or les normes sur les cours de récréation de maternelles sont de 400 m ² pour la première classe, plus 100 m ² par classe supplémentaire, soit un besoin de 700 m ² pour l'école Girodet.

 

Aujourd’hui déjà, sans cette cantine, les élèves ne sortent que 2 classes par 2 classes, et les récréations sont décalées pour que les enfants puissent profiter d’un espace de récréation conformément aux normes.

 

Face à ce constat, des simulations ont été faites pas les parents et le corps enseignant. Une simple photo permet de mettre en avant l’évidence de la problématique.


Nous comprenons que les parents d'élèves aient votés contre ce projet au conseil d'école.

Et aient sollicité la presse dans la rep du 11 mai 2016 « Les travaux d’agrandissement du restaurant scolaire de l'école Girodet à Montargis ne font pas l’unanimité »

 

 

Lors du conseil municipal du 19 septembre, nous avons demandé à Monsieur le Maire si les travaux de la cantine Girodet seront maintenus suite à cet article et au dernier conseil d’école.

Après quelques explications Monsieur Fonteneau a précisé :

"Que les parents aient exprimés un désaccord, ça fait partie du débat du conseil d'école pour le reste, la décision c'est tout de même pas eux qui l'ont"

 

Monsieur Fonteneau a raison, c’est aux conseillers municipaux de prendre les décisions.
C’est dans cette optique que les parents d'élèves avaient invité tous les élus à venir constater par eux même les conséquences d'une cour trop petite, seuls les élus Citoyens du Montargois et FG étaient présents. Aucun élu de la majorité n'a assisté ou réalisé la moindre simulation avec les enfants, et depuis leur invitation, aucune personne de la majorité n’a répondu à leurs interrogations.

 

En conseil municipal, Monsieur Door a conclu le point en disant :

"Les parents d'élèves aujourd'hui qui contestent ne seront plus parent d'élève quand elle (la cantine Girodet) sera finie, en partie les nouveaux seront heureux parce que ca bouge, ca change, la vie elle change elle bouge"

 

Cette phrase en dit long sur les demandes de petits travaux faites depuis de nombreuses années. Les parents ont beau changer, les problématiques, elles, restent :

-La pose d'un interphone à l'entrée de l'école, puisque celle-ci est actuellement ouverte le soir lors des heures de garderie.
-Le passage piéton à mettre en place à l'angle de la rue Perrier devant le bar le Brazza.
-L’Installation de portemanteaux  dans le hall entre les deux premières classes
-L’Installation de toilettes et lave-mains à proximité de ces deux classes
-L’Installation d’une bâche sur le bac à sable.

-et bientôt un espace de récréation plus grand ainsi qu’un préau

 

 

Le projet actuel, estimé à plus de 500 000€, pour 24 places de cantines laisse perplexe.
Si ce projet voit le jour, il faudra vraisemblablement rapidement créer un espace de récréation à l’extérieur de l’école, mais aussi un préau … Combien cela coutera-t-il ?

 

Nous, élus de la liste citoyenne, nous regrettons de ne pas avoir été conviés à la réflexion, car nous aurions pu proposer une solution alternative.

 

En effet, l'utilisation d'un terrain extérieur, a proximité également de l'école Gambetta, qui n'a pas de cantine (les enfants vont à l'école Pasteur à pied), pourrait résoudre le problème de cantine des deux écoles à la fois pour un budget inférieur aux 500 000 € prévus actuellement, tout en évitant de réduire l’espace de récréation, et permettrait de réaliser les travaux pendant les horaires de cours.
L’étude d’un projet alternatif serait bien moins cher, même si la mairie a déjà dépensé 40 000€ de frais d’architecte sur le projet actuel. Le seul véritable problème à un tel projet, c’est que probablement l’idée émane de l’opposition …