Le débat autour des municipales de 2014 a été ouvert par les citoyens eux-mêmes, avec la question fondamentale de la dette abyssale de notre commune.


Comment envisager l'avenir avec cette charge sur le dos? Comment développer de nouveaux projets? Comment l'actuelle municipalité en est-elle arrivée là? Quelles vont être à présent les conséquences pour les Montargois? ...

La soirée qui a eu lieu le vendredi 4 octobre a réuni une soixantaine de Montargois de toutes tendances soucieux de mettre en commun leur expérience et leurs compétences à enrichir le débat local sur cette question fondamentale.

Il est ressorti entre autres de cette première consultation citoyenne que les personnes présentes étaient unanimes à réclamer une information claire sur les projets engagés par la Ville, ce qui leur semble avoir fait totalement défaut jusque là. Beaucoup ont été choqués d'apprendre que Montargis était la quatrième ville la plus endettée de France. Si les citoyens avaient eu davantage leur mot à dire dans la prise des décisions du conseil municipal, en serait-on arrivé là?

 

"Depuis des décennies, nous vivions à crédit pour financer notre modèle social et de développement, reportant ainsi la facture sur les générations futures. Notre responsabilité est de mettre fin à cette facilité et d'assurer notre croissance en réduisant nos déficits et notre dette" Extrait de la Charte de l'UMP

 

 En 2 mandats de Jean-Pierre Door (UMP)

 

MONTARGIS

MULTIPLIE SA DETTE

PAR 2

 

Alors que toutes les villes aux alentours la réduisent, voire l'annulent!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le tract