Source : La république du centre 

 

Les déchets s’amoncellent dans certaines zones de la forêt domaniale de Montargis. Mais tout devrait rentrer dans l’ordre prochainement, annoncent l’ONF et l’agglo montargoise.

Une première victoire pour l'association des citoyens du Montargois ? Suite à leur intervention, la forêt de Montargis pourrait être nettoyée des tas d'immondices qui la polluent.

 

Le problème avait été soulevé lors des dernières réunions de quartier. L'association des Citoyens du Montargois, « bras armé » des trois élus d'opposition citoyenne au conseil municipal, avait interpellé le maire Jean-Pierre Door à ce sujet, par la voix de son président Gilles Ducoudré.

« Un problème administratif »

En bordure de la N60, en direction de Courtenay, des tas de gravats et ordures en tout genre jonchent le sol. Une image peu reluisante donnée par la forêt de montargoise. « Durant la réunion, le maire a renvoyé la responsabilité à l'ONF (Office national des forêts) », raconte Gilles Ducoudré, évoquant des mots durs à l'encontre du responsable de l'unité territoriale Montargis-Lorris de l'ONF, Gilles Deboisse.

Depuis plus de dix ans, l'agglomération montargoise accorde une subvention annuelle à l'ONF pour le nettoyage de la forêt. Seul problème : cette aide, qui s'élève à plusieurs dizaines de milliers d'euros chaque année, n'était plus versée depuis deux ans. « Un problème administratif », se défend Jean-Pierre Door, également président de la communauté d'agglomération, qui assure n'avoir pas eu connaissance de l'interruption de cette subvention.

Des « voyous » déversent des camions entiers

Ce « lièvre » soulevé par les Citoyens aura au moins permis de rectifier le tir. « J'ai rencontré M.Door, on a discuté et on va réactualiser le financement », rassure Gilles Deboisse. Et le nettoyage devrait à nouveau être assuré. « Mais ramasser les ordures ne fait pas partie de notre mission* », rectifie Gilles Deboisse. « Avec cette subvention, on peut employer des entreprises spécialisées ». Même prise de recul du côté de Jean-Pierre Door : « C'est une forêt domaniale. Nous ne sommes pas obligés de verser une aide financière. Mais nous pallions au désengagement de l'État. »

Si le nettoyage de la forêt est impératif, les acteurs locaux s'inquiètent des comportements de certains, qui viennent déverser leurs détritus en pleine nature. « Ce n'est pas une petite incivilité, à ce niveau-là. C'est un comportement de voyou. Ce sont des camions entiers qui viennent vider leurs bennes », s'indigne Gilles Deboisse.

« Des gens qui travaillent au noir ou des entreprises peu scrupuleuses », suppose Jean-Pierre Door. Les agents de l'ONF, contrairement à ceux (à cheval) de la brigade verte, qui font essentiellement de la prévention, sont habilités à verbaliser ce genre de comportement, s'ils surprennent les coupables. Selon les circonstances, le dépôt sur la voie publique peut coûter cher à son auteur : entre 150 et 3.000 € d'amende.

(*) Les missions de l'ONF, diverses, consistent à assurer le renouvellement des forêts, l'entretien de leur peuplement, identifier les coupes à opérer, etc.

Jean-Baptiste Dos Ramos