En mars dernier, la liste citoyenne de Jean Berthaud (Dordives demain) remportait la mairie de Dordives, après 8 mois de campagne sur le terrain. Leur projet : une gouvernance plus participative pour leur ville.

Beaucoup de points communs avec la liste « Citoyens du Montargois », qui rassemble elle aussi des personnes de couleurs politiques différentes et qui porte un projet de démocratie participative.

 

Après quelques mois à la municipalité, nous avons rencontré M. Berthaud et quelques élus de sa liste. Ces élus, qui dégagent de l'énergie, de l'espérance et de la simplicité, nous ont présenté quelques actions mises en œuvre pour rapprocher la gouvernance des citoyens.

 

Tout d'abord sur le fonctionnement de l'équipe :

- Un large partage des responsabilités dans l'équipe de la majorité : sur les 18 élus de la liste majoritaire, 13 ont un mandat d'adjoint ou de délégué ;

- Parmi les conseillers, quatre sont « Délégués de proximité» et en charge de faire le lien avec un quartier de la ville ;

- Pas de bureau pour le maire, mais un « bureau de municipalité » : le maire reçoit à l'extérieur, se déplace sur le terrain, dans un objectif de proximité et de transparence.

Par ailleurs, leur liste avait adhéré à l'association Anticor. Pour mémoire, la charte des « Citoyens du Montargois » reprenait quelques points-clés de la charte Anticor.

 

Puis des rendez-vous avec les citoyens :

- Une information poussée des habitants : deux fois par mois, les élus distribuent dans les boîtes aux lettres un document d'information. Un 4 pages sur des sujets « de fond » et un document plus synthétique sur les actualités et événements de la ville ;

 

- Des visites de quartier : 2 fois par semaine, pendant 2h (18h-20h en été) les élus se promènent dans un secteur défini de 2-3 rues pour aller à la rencontre des habitants. D'ailleurs, il ressort que ce sont les habitants qui vont à la rencontre des élus, car ils attendent devant leur maison ou se regroupent. Lors de ces rencontres de proximité, de type « diagnostic en marchant », sont soulevés des problèmes concrets (voirie, circulation, sécurité…) et l'équipe répond en disant ce qui peut être fait ou pas : pas de promesses, mais des réflexions communes !

 

- Développement de festivités : organisation de la « fête de l'énergie » associant des activités pour les enfants aux animations pour les « grands » au mois d'octobre, renforcement de la fête des voisins prévu dans l'année prochaine.

 

Bref, beaucoup de terrain, d'information et de convivialité.